167. Pays-age

enseignants : Jean-Christophe Masson, Emmanuel Combarel
étudiante : Alexandra Huynh-Lenhardt
// Master

Le concept du projet est d’exprimer les motifs qui dessinent, du concours conjoint de l’homme et de la nature, le projet. Le plan a été composé à partir d’extrait de paysage agricole français. Le sol et le toit se confondent afin de produire une topographie, qui met en scène les motifs paysagers, et crée des points de vue sur un paysage composé. Le temps devient un élément important du paysage créé, qui se composera alors au rythme des saisons et des cultures. Le projet exprime le cycle de culture : travail de la terre, plantation,
croissances des végétaux, culture, puis jachères ; les jachères permettront de régénérer la terre de culture, de préserver la biodiversité et l’équilibre symbiotique entre le végétal et l’animal ; ces jachères font écho au jardin en mouvement ou friche apprivoisée du paysagiste G. Clément. Le projet exprime l’équilibre entre la culture et l’exploitation de la terre. Les épaisseurs variables de la terre, portée par une nappe tridimensionnelle, permettront de s’adapter à une grande variété de culture ; l’espace intérieur d’exposition est ainsi le produit du paysage en surplomb.

The concept of the project is to express landscape patterns created by the combination of man and nature. The plan was based on extracts of the French agricultural countryside. Ground and roof become one, creating a topography that emphasizes landscape patterns and provides viewpoints over the resulting scenery. Time is an important element in the created landscape, which changes with seasons and harvests. The project focuses on farming cycles: soil preparation, sowing, crop growth, harvesting, then the land lying fallow; regenerating farmland, preserving biodiversity and the symbiotic equilibrium of plants and animals. This fallow land echoes G. Clément’s Garden in Motion (neglected land.) The project stresses the balance between farming and managing the land. The earth, supported by a 3-dimensional structure, varies in depth to adapt to a wider range of crops: the interior exhibition space is therefore the product of the landscape above.

1A 1B 1C 1D 1E 1F 1G 1H 1I 1L 1M 1N 1O 1P 1Q 1R 1S 1T 1U 1V 1W 1X 1Y 1Z