166. Pavillon français

enseignants : Jean-Christophe Masson, Emmanuel Combarel
étudiant : Raphaël Fiorini
// Master

L’exposition universelle de Milan, est l’occasion de penser un bâtiment alliant énergie et technologie, dans la continuité du thème de l’expo qui est : « nourrir la planète, énergie pour la vie ».
Le parti pris architectural est de proposer un bâtiment entièrement en bois qui accueille des serres verticales contenant un grand nombre de plantes comestibles. Le but étant de mettre en avant l’innovation en matière de culture hors sol. Le visiteur est alors pris dans un univers organique mettant en scène les plantes qui se développent. Une enveloppe en bois vient créer des jeux de lumière qui rythment
et composent l’espace.
Enfin, un jardin minéral est développé afin de mettre en lumière la surconsommation des sols et la mort des terres en raison de la forte utilisation d’engrais chimique. Le terrain qui accueille le bâtiment est volontairement brut et minéral en opposition avec le pavillon qui lui, regorge de vie.

The Universal Exhibition of Milan provides an opportunity to design a building that develops energy and technology in keeping with the exhibition theme: “Feed the planet, energy for life”.
The architectural idea is to create a building made entirely of timber which houses vertical greenhouses for food production. The aim is to promote out-of-ground farming innovation. The visitor is then caught up in an organic universe of developing plants. The light that comes in through the timber envelope defines and shapes the space.
Finally, a mineral garden highlights the overconsumption of the earth and dying land due to the use of chemical fertiliser. The site is voluntarily bare and mineral in contrast to the pavilion bursting with life.

 

48_ELevation_EST_200 48_Pour_vue_int_ 48_Site_vue_1 48_Vue_coupe_ortho_ 48_Vue_jour_finale_ 48_Vue_nuit_finale_ 48_VUE_ZOOM_1 48_Vue_zoom_2 48_Vue_zoom_3 48A