139. Living Fields

enseignants : David Leclerc, Anne Scheou
étudiantes : Gabrielle Jouy, Lucie Lefevre
// Master

Le site se situe dans le nord de Fushimi, un quartier au sud de Kyoto. Les champs sont un héritage agricole d’avant le développement de Kyoto. Ces endroits singuliers tendent à disparaître suite aux décès des derniers propriétaires des terres cultivées. Pour garder cette oasis, nous avons essayé de trouver une stratégie d’intervention urbaine et de réinterprétation du mode de vie des Japonais ruraux. Notre projet s’intéresse aussi bien à l’échelle de l’îlot avec la création de pavillons : pavillon des agriculteurs, pavillon de l’apprentissage et pavillon du marché, nécessaire à la sensibilisation des habitants, qu’à une échelle plus petite où l’on traite l’habitat.
Pour améliorer la qualité des logements, la relation entre habitat et champs agricoles et la façon de vivre ensemble à différentes échelles ont été étudiées. Deux situations ont été imaginées : la première suit la logique de la parcelle individuelle reconstruite : maison basse-cour, maison atelier et maison terrasse, et la seconde celle du regroupement de parcelles entre propriétaires afin de partager des espaces. Chaque maison individuelle développe un aspect d’un espace « entre-deux » qui lie rue et jardin et dessert les différentes parties de la maison. Une promenade à travers les maisons partagées lie les espaces communs : local poubelle, buanderie et pépinière.

Our site is located in the north of Fushimi, a neighbourhood South of Kyoto. The fields here are agricultural heritage from before the city’s development. These singular places are disappearing as the last landowners pass away. In order to preserve this oasis, we imagined a strategy of urban intervention and reinterpretation of the rural Japanese way of life. We created pavilions on a city block : a farmers, learning, and market pavilion, aimed at promoting residents’ awareness. On a smaller scale, we also studied housing: the relationship between residential and farmland, and how to live together at different scales. Two schemes ensued: the first on a reconstructed individual plot with the creation of a farm, workshop, and terrace house, and the second involving grouping plots belonging to different owners in order to share the space. Each individual house resembles a gap space connecting road and garden. Common areas link the shared homes: garbage store, laundry room, and vegetable garden.

 

51a 51b 51c 51d 51e 51f