118. Extorsion

enseignant : Matthias Armengaud
étudiante : Emma Gelin
// 1ère année

Au-delà d’un projet se structurant selon un programme un projet est avant tout un volume. L’idée est simple : un volume est un édifice en trois dimensions qui s’extirpe du sol et prend position dans l’espace. L’imbrication de différentes facettes de son programme crée une discordance qui tend toutes les salles entre elles. Chaque pièce à une hauteur spécifique, un vide qui la désigne, une fonctionnalité… Ces sous-unités agissent en tension ensemble, elles s’encastrent d’une part et se libèrent de l’autre. Mon volume s’élance entre deux passerelles et s’enracine en ces lieux. D’ici, une masse informe jaillit et émerge en un corps étrange, comme en mouvement. Retroussés d’une peau ajourée, seuls quelques interstices adéquats inspirent un rapport entre cette matière et le site.

More than a design governed by programme, this project is first and foremost a volume. The idea is simple: a volume is a 3dimensional building that comes out of the ground to take place in space. The different facets of the programme clash and create tension between the rooms. Each room is of a specific height and is associated with a void, a function… These sub-units work together in tension, fitting into one another on one side and completely independent on the other. The volume is rooted to its site between two walkways from which an unshaped mass emerges like a moving body. Gaps in the openwork cladding tie the building to the site.

 

20131219_174646 20131219_180043 image_retenue P11-VOLUME-GELIN_EMMA_(1) P11-VOLUME-GELIN_EMMA_(4)(1) P11-VOLUME-GELIN_EMMA_(5)