108. Diodon

enseignant : Jean-Christophe Quinton
étudiante : Floriane Rousson
// 1ère année

Le bâtiment est situé à l’intersection du métro aérien de la ligne 12 et des voies ferrées menant aux gares de l’Est et du Nord. Cette position permet d’obtenir une vue totalement dégagée à 360 degrés sur la ville de Paris. Le bâtiment vient s’installer au-dessus du métro et est accessible par le dessous de celui-ci. La pièce est basée sur un quadrillage de base de 2 mètres sur 2 créant des modules. Chaque module propose une fonction. La question de l’occultation et de l’aération de la pièce a été résolue par le choix d’un système de coulissants.
Le bâtiment est composé de 20 logements reliés grâce à un escalier central, ainsi que d’une salle commune composée de petits espaces découpés et à usage libre.
Chaque espace cubique qui compose le bâtiment a sa fonction propre, ainsi les espaces se définissent par eux-mêmes. C’est la forme des espaces qui définit leurs usages. Le bâtiment se présente grâce à son système d’occultation comme ouvert sur la ville. Lorsque l’on ouvre les fenêtres et volets, on a un déploiement, une dilatation du bâtiment qui devient poreux ; alors qu’au contraire celui-ci se ferme totalement et devient quasiment hermétique à la ville lorsque l’on ferme les systèmes d’occultation. On a un déploiement de 120 épines, tels un diodon, un poisson-porc-épic.

 
The building sits over the elevated metro line 12 where it meets the railway tracks from Gare du Nord and Gare de l’Est. It is accessed from below. The advantage of this location is its 360° panoramic view over Paris. A 2x2m grid generates modules that each contain a different function. The issues of privacy and ventilation are resolved by a system of sliding panels.
The building is made up of 20 dwellings connected by a central stair and a common room of small breakout spaces.
Each cubic space in the building has its own function, so that the spaces define themselves. Use is defined by the shape of the space. Thanks to its sliding panel system, the building is open to the city.  When windows and shutters are opened, the building expands, dilates, becomes porous: when on the contrary it is completely closed, it seals itself off from the city. 120 spines spread out like a diodon, a porcupine fish.

 

ba^timent_dans_la_ville_jpg IMG_5968 IMG_5973 IMG_5975 IMG_5998 IMG_7327 IMG_7331 IMG_7332 IMG_7334 IMG_7337 IMG_7352 IMG_7357 mise_en_situation_2_chambre mise_en_situation_chambre ROUSSON-Florianne___présentation_bâtiment_.PDF ROUSSON-Florianne___présentation_site.PDF ROUSSON-Florianne_présentation_chambre.PDF