096. Un Bâtiment, combien de vie ?

enseignante : Anne Démians
étudiants : Vincent Chevalier, Elise Farsy, Laetitia Huré
// 3ème année

Le projet tente de répondre, à sa manière, au futur démantèlement programmé des centrales nucléaires. Une des deux cheminées aéroréfrigérantes est conservée à l’identique, devenant la cathédrale en hommage à l’industrie nucléaire, un espace qui porte en lui la nostalgie de son passé industriel, la mémoire du lieu. Cet espace accueillera en son sein des expositions temporaires donnant lieu au travail in situ d’un artiste, le transformant en un espace attractif. L’autre servira au contraire à un projet d’anticipation. L’énorme volume disponible dans les deux cheminées aéroréfrigérantes est une opportunité à saisir pour répondre à la demande croissante des systèmes informatiques utilisant ce qu’on appelle communément « le cloud », centralisant une quantité colossale d’informations et permettant un contrôle à l’échelle du monde. La coque de béton enclave les serveurs et la nouvelle structure tubulaire surgit de celle-ci apportant des espaces de travail ouverts sur le paysage. Le passage de la deuxième révolution industrielle à la troisième révolution théorisée par J.Rifkin dans son ouvrage, la troisième révolution industrielle, oblige à croire en ce type de reconversion. Dans une logique de réutilisation, les capacités naturelles de l’architecture et de la présence de l’eau, du fleuve, seront réutilisées pour le refroidissement du data center. Les 17 milliards de kWh produits par an par les deux cheminées seront alors remplacés par les 17 millions de terra octet de stockage disponibles sur les 26 niveaux de serveurs.

 

The project responds in its own way to the planned future dismantling of nuclear power plants. One of the cooling towers remains unspoiled, a tribute to nuclear industry, a space nostalgic of its industrial past, the memory of a place. It will contain temporary exhibitions for in-situ artist work, turning it into an attractive space. The other tower on the contrary is destined for a long-term project. The huge volume of these towers presents an opportunity to cater to the increasing demand of IT systems using “the cloud” to centralise a colossal amount of information and control worldwide. The concrete shell protects the servers and serves as a base for a new cylinder structure providing office space with landscape views. The passage from second to third industrial revolution, as theorised in J Rifkin’s The Third Industrial Revolution, leads us to believe in the possibilities of this type of reconversion. The architecture’s natural capacity and the water present on site – the river – will be recycled to cool the data centre. The 17 billion Kwh produced annually by these towers will be replaced by 17 billion Terra octets of available storage on 26 storeys of servers.

 

 

92_AXO_ECORCHE1 92_AXO_SITE 92_COUPE_DETAIL 92_COUPE_LONGITUDINALE 92_PERS1 92_PERS2 92_PLA_ETAGE_BUREAUX 92_PLAN_CONTEXTE 92_PLAN_ETAGES_SERVEURS 92A