093. L’Avenue

enseignants : Richard Sabatier, Stéphane Rioland
étudiantes : Marie-Hélène Habib, Marine Gauthier, Julie Mistoco
// Master

Le « non-lieu » que représente aujourd’hui la RD444 fait partie intégrante du territoire Ignissois. Ce projet a donc pour objectif de permettre à ce territoire communal de ne plus être morcelé. La requalification de cette route en avenue s’appuie sur la reconquête foncière de ses abords, tout en conservant l’emprise actuelle de la chaussée. Ce ne sont pas moins de 15 hectares qui sont aujourd’hui liés aux contraintes techniques que sont les servitudes des lignes à haute tension, sans compter celles du bruit et de la topographie. Le contexte topographique de la route, le rapport entre son assiette et les terrains qu’elle coupe, impose une reconnexion du territoire en trois séquences permettant de rétablir un lien entre les deux rives : 1. Une « lisière » entre les Bois brûlés et le vieux village, donnant l’impression de traverser une forêt. 2. Une « suture urbaine » s’inscrivant dans la continuité du quartier des Sablons en donnant à la ville une façade sur l’avenue. 3. Une « roselière » revalorisant le Ru de Vauhallan à l’appui d’un aménagement paysager. Les transitions entre chaque séquence s’opèrent par des « places », permettant d’avoir une continuité dynamique sur le long de l’avenue, en conservant l’identité de la commune et en percevant l’infrastructure comme un atout.

 
The RD444 (secondary road) is a “non-space” that runs through Igny. The aim of this project is to bring unity to this divided area. The first step in turning this road into an avenue is to redefine its edges without changing the width of the road. No less than 15 hectares are under technical constraints linked to transmission lines, without counting those constrained by noise and topography. The topographical context of the road and its relationship to the areas that is cuts through lead to the implementation of a three-pronged strategy to connect the 2 sides: 1. An area of trees planted between the Bois Brûlés woods and the old village, to give the impression of crossing a forest 2. An “urban stitch” in the Sablons area by creating a facade along the avenue 3. A “reed bed”, using landscaping to enhance the Vauhallan Stream Plazas act as transitions between these areas, ensuring the liveliness of the avenue while preserving the identity of the commune and promoting infrastructure.

 

42_AVENUE_RENDU_FINAL_27JUIN_copie

 

42_AXJILIE

 

42_AXO_MARINE

 

42_axo_place

 

42_les_trois_diagrammes_-_format_paysage

 

42A

 

A0_THE_END_IN_PINK_jpeg

 

legende