088. Les Arts aux Docks

enseignant : Richard Sabatier
étudiante : Nathalie Buclin
// PFE

Tout d’abord intéressée par l’histoire du Centre Autonome d’Expérimentation Sociale (CAES), ancien squat qui a perduré trente ans dans la ville de Ris-Orangis, j’ai travaillé à travers mon mémoire de fin d’études d’architecture « Un squat dans une friche ». En tant que future architecte, je me suis interrogée dans l’étude du CAES, à la problématique suivante : Peut-on construire la ville de manière alternative ? Ce mémoire a été l’occasion de faire la connaissance des acteurs en présence sur le site. La rencontre avec l’association « Les Arts aux Docks », a donné naissance au projet de diplôme : « Une ville habitante : réhabilitation participative de trois hangars industriels au sein d’une ZAC écoquartier à Ris-Orangis (banlieue parisienne, Essonne) ». Fréquemment présente sur le terrain, j’ai pu accompagner le déménagement des derniers squatteurs et suivre l’avancée des travaux de réhabilitation des bâtiments de l’ancienne Usine Springer initiés par Pierre Bertheau. S’en est suivi, la construction d’un prototype de mezzanine au sein des hangars. Suite à la réorganisation de l’association dans ces nouveaux locaux, nous avons au fur et à mesure fait connaissance avec les nouveaux habitants de cette partie de la ZAC. Une programmation culturelle se construit avec les anciens squatteurs, des artistes en résidences et les nouveaux acteurs culturels désirant relancer une dynamique de vie sur la friche en chantier. En tant qu’architecte constructeur, j’y vois l’opportunité de proposer des installations, ateliers, conférences qui viennent questionner et enrichir le projet d’un pôle culturel. L’expérience faite avec Rita Baga (artiste en résidence) m’encourage à proposer ce type d’interventions : devant le lieu d’exposition « les Quais de Scène », création d’un espace d’attente accueillant construit avec les déchets du chantier. Dans le même temps, nous avons initié des rencontres avec les nouveaux habitants de la ZAC. En parallèle, une équipe projet s’est formée réfléchissant à la future programmation des hangars : création d’un café littéraire associatif, d’un lieu de résidence et d’ateliers pour le spectacle vivant et d’un lieu de diffusion. Nous souhaitons désormais avoir une place définie dans le projet urbain de la ZAC écoquartier Les Arts aux Docks, afin de poursuivre ces études.

 

I first became interested in the history of CAES (Autonomous Centre for Social Experimentation), an old squat that lasted thirty years in the city of Ris Orangis. My thesis, “A squat in an industrial wasteland”. As a future architect, I questioned whether cities can be built in an alternative way. . This thesis also presented an opportunity to meet the players present on site. Meeting « Les Arts aux Docks » led to my final design project « An inhabiting city: participative rehabilitation of three industrial warehouses in an eco-neighbourhood in Ris-Orangis ». This was a first proposal to reinvest neglected warehouses. As I was often on the site, I was able to follow the eviction of the last squatters and the rehabilitation of the old Springer Factory buildings by Pierre Bertheau. A mezzanine prototype was built inside the warehouses using recycled timber from the pre-rehabilitation interior joinery of the Babel building, as a participative workshop. After the reorganisation of the association in these new facilities, we started to meet the new residents of this part of the urban development zone. A cultural programme was set up with old squatters, live-in artists, and new cultural players seeking to activate and enliven the construction site. As an architect, I saw an opportunity to propose installations, workshops, conferences that question and enrich the cultural hub project. A number of experiences, such as meeting the artist Rita Baga, encouraged me to propose this type of intervention: in front of the “les Quais de Seine” exhibition hall, a reception area is created entirely out of scraps and leftovers from the construction site. We also met with the new residents of the zone, setting up workshops like What future for my Area?, block parties, exhibitions, garage sales, festivals, artistic events with residents… At the same time a project team was created to imagine a future programme for these warehouses: setting up a bookshop café, housing and workshops for artists and live shows, and a marketing centre. We now wish to have a definite role in the development of this eco-neighbourhood in order to continue with these studies.

 

 

164_AFFICHE_ateliers_Ris_7_juin

164_CHANTIER1

164_CHANTIER2

164_CHANTIER3

164_CHANTIER4

164_CHANTIER5

164_CHANTIER6

164_CHANTIER7_IMAGE_RETENUE

164_DETAIL_CONSTRUCTIF_MEZZANINE_1

164_DETAIL_CONSTRUCTIF_MEZZANINE_2

164_invit'_22_mars2