055. Les Mnong gar, les « hommes de la forêt »

enseignant : Léo Legendre
étudiante : Morgane Perez
// deuxième année

Les Mnong Gar sont des essarteurs semi-nomades vivant sur les Hauts Plateaux du Viet-Nam central, ils pratiquent le ray (ils arrachent les herbes d’un champ, les brûlent et en dispersent les cendres sur le sol afin d’y cultiver du riz et du maïs). Ils pratiquent également la pêche et la chasse et élèvent des buffles, volailles, porcs et chiens qui ne seront tués et consommés que lors de sacrifices. Ils sont matrilinéaires et présentent une exogamie de clan. Sur le village s’étend la puissance des riches et vieux Kuang. Plus un homme possède de jarres, de gongs et de buffles, plus il acquiert du prestige au sein du village. Le village comprend également des Hommes Sacrés : le Rnoh s’occupe de la distribution des essarts, le Rnut veille sur les bois à feu et le Rnöop s’occupe de l’emplacement des habitations. Ils ont donc des missions propres, mais sont également très présents lors de certains rituels. Chaque homme possède plusieurs âmes Hêeng, chacune ayant une forme et un comportement particuliers. Pour éviter qu’une maladie ne devienne fatale, les Mnong Gar ont recours au chamane Njau mhô qui entre en contact avec le monde des Génies et des Sorciers pour redresser l’âme quartz, empêcher que ne soit dévorée l’âme buffle et rechercher l’âme araignée pour qu’elle réintègre son logis. Les séances chamaniques sont l’occasion de sacrifices d’animaux plus ou moins importants pour récupérer l’âme. Une âme-buffle naît au Monde des Génies, l’enfant qui lui correspond va donc naître au Monde des Hommes. Une des âmes les plus importantes est l’âme du riz (paddy). Le Mnong Gar l’assimile en la consommant (bière de riz et riz). Lors de la moisson, il faut absolument faire venir l’âme du paddy depuis le champ jusqu’au grenier de la maison, sinon le riz ne donnera pas de force ou, pire, rendra malade. La maison Mnong Gar est posée au sol, rectangulaire et mesure jusqu’à 40 m de long. Elle comporte plusieurs maisons-greniers hih-nâm, propres chacune à une famille, et séparées par la salle des hôtes wah. L’espace sous le grenier, où demeure l’âme du riz, sert à la cuisine, c’est un espace féminin, lieu de l’accouchement. Le bat-flanc le long de la paroi est un espace masculin. Il y a trois étages dans l’univers Mnong Gar : le monde des hommes, le domaine céleste où vivent les génies Brieng et le monde des Enfers où vivent les ancêtres et les génies Booc.

 

The Mnong Gar are a semi-nomadic people who live on central Vietnam’s high plateaus. They clear areas for farming with a technique called ray: pulling weeds from fields, burning them and then scattering the ash to farm rice and corn. They also hunt, fish, and raise buffalo, chickens, pigs, and dogs, which are killed and eaten only as sacrifices. The Mnong Gar are matrilineal and only marry outside their clan. The power of the rich and elderly Kuang presides over the village. The more jars, gong, and buffalo a man has, the more prestige. The village also has Sacred Men: the Rnoh distribute the land, the Rnut take care of wood fires, and the Rnöop are in charge of where the dwellings are located. They have separate missions but play key roles in certain rituals. Each man has several souls, Hêeng, that have their own shape and behaviour. To avoid fatal diseases, the Mnong Gar go to witch doctors, Njau mhô, who contact the world of Genies and Sorcerers to straighten the quartz soul, prevent the buffalo soul being eaten, or seek the spider soul to lead it home. During these sessions with witch doctors, animals are sacrificed to retrieve the soul. A buffalo-soul is born in the Genie World; the corresponding child will therefore be born in the Human World. One of the most important souls is the rice soul (paddy). The Mnong Gar reach it by eating and drinking it (rice beer and rice). The paddy soul must be present throughout the harvest, from field to storage, or the rice won’t give strength, or worse, will make people sick. The rectangular Mnong Gar house is on the ground and measures up to 40m long. It contains several house granaries hih-nâm, each belonging to a family, and separated by the host room wah. The rice spirit lives in the space under the granary: this is the kitchen, a female space, where they give birth. The sides of the house are reserved for men. There are three levels in the Mnong Gar universe: the world of men, the celestial domain where Brieng genies live, and the world of Hell were ancestors and Booc genies reside.

55_-_Morgane_MNONG_GAR