044. Les grands magasins

enseignante : Denyse Rodriquez Tomé
étudiants : Marie Bastide, Edouard Fosse, Alexis Charlot Etienne, Cynthia Foezon, Pauline Spinelli
// Master

Si l’on veut aborder l’histoire des Grands Magasins il est important de préciser le contexte dans lequel ils sont nés. Ils sont en effet le fruit de tout un mécanisme. Ils sont le produit de la France du Second Empire, qui accomplit après l’Angleterre et l’Allemagne sa Révolution industrielle et commerciale. Ce contexte de Révolution industrielle permet l’ascension de la Bourgeoisie. Composée d’entrepreneurs, de banquiers, de négociants, de hauts fonctionnaires, elle deviendra la classe sociale dominante du XIXème. Enrichis par la spéculation immobilière et l’industrie, entre autres, les bourgeois deviennent des consommateurs qui souhaitent montrer leur fortune. Les femmes de ce rang deviendront plus tard les premières cibles des Grands Magasins. Un nouvel ordre social est établi, la société capitaliste s’instaure annonçant un avenir prospère. Les Grands Magasins répondent à l’attente d’une clientèle innombrable, solvable et désirant hausser son niveau de vie par l’acquisition de produits de consommation nouveaux. Profitant de la politique urbanistique d’Haussmann, les Grands Magasins s’implantent dans des locaux gigantesques et surprennent par la nouveauté de leurs présentations, de leurs rayons et de leurs vitrines. Toute implantation dans Paris intra-muros est liée à la localisation des foyers de clientèles.Le Bon Marché / Clientèle fortunée du Noble Faubourg Le Printemps / Public sans cesse renouvelé autour de la Gare St-Lazare Les Grands Magasins du Louvre / Les grands commis de l’Etat autour du Palais Royal et du Louvre La Samaritaine et le BHV / Clientèle laborieuse du cœur de Paris Les Grands-Magasins Crespin-Dufayel / Clientèle populaire sur le boulevard Barbès Les Galeries Lafayettes / Clientèle férue de mode sur les Grands Boulevards. Le client roi, ou devrions-nous dire la cliente reine, est née au Bon Marché. Au départ, ce sont les bourgeoises, qui sont les reines de ce nouveau paradis d’abondance, de beauté et d’objets uniques. Pendant qu’elles savourent ces nouveaux plaisirs, les Grands Magasins vont radicalement révolutionner le mode de vie des femmes, toutes classes confondues. Le Bon Marché notamment et son fonctionnement établi par Aristide va faire de grand pas dans le chemin de l’émancipation de la femme au cours des XIX et XX ème siècles. Dans son livre « Au Bonheur des Dames, Zola décrit parfaitement les personnages qu’il a pu observer des heures durant, au Bon Marché. Il décrit les caractères et classes sociales différentes de ces femmes, qu’un nouveau lieu se plaît à réunir et à faire rencontrer. Les Grands Magasins sont devenus l’une des pierres angulaires de la civilisation moderne. Comme les journaux, l’électricité, les transports publics, ils sont indissociables de l’ère industrielle.Mais aujourd’hui, quel sont leurs rôles?? Si l’on considère les nombreux magasins qui ont fermé pendant la seconde partie du XXeme siècle (la Samaritaine), il se pourrait que ces grands magasins, leurs impressionnantes architectures et leurs halls gigantesques relèvent désormais de l’histoire. Cependant nombre d’établissements tout au long de leur existence ont fait preuve d’une étonnante capacité à se réinventer sans cesse. Ils ont mis en place de nouvelles stratégies commerciales, ont actualisé le concept de grand magasin, ont créé d’efficaces services de vente par Internet. Avec les années, beaucoup de magasins ont diminué le nombre de leurs rayons, ont mis l’accent sur les produits pour la maison ainsi que pour le prêt-à-porter qui est resté essentiel dans nos grands magasins.Ils se concentrent également sur des particularismes liés à leur situation géographique. D’autres encore, comme le Bon Marché, ont décidé d’opter pour le luxe. Les grands magasins du monde entier ont manifesté une réelle détermination à survivre. Bien plus que des entrepôts regorgeant de marchandises, ils restent des endroits ou l’on aime se retrouver, des espaces multiculturels qui ont su créer leur propre génie du lieu.

 

In relating the history of the Grands Magasins (French department store), it is important to determine the context in which they came about. They are indeed the result of series of events, the product of France under the Second Empire, following England and Germany into an industrial and commercial revolution. This Industrial Revolution context allows the rise of the bourgeoisie. Made up of entrepreneurs, bankers, merchants, public officials, it becomes the dominant social class of the 19th century. Enriched by property and industry speculation among others, the bourgeois become consumers who wish to show off their wealth. Women of this rank are to become the first targets of the Grands Magasins. A new social order is established, a capitalist society announcing a prosperous future. The Grands Magasins answer to the expectations of a large solvent clientele wishing to improve its quality of life through the acquisition of new consumer products. Taking advantage of Haussmann’s planning policy, the Grands Magasins set up headquarters in gigantic locales and spark surprise by the novelty of their presentation, shelving, and windows. Their location in Paris is relative to pockets of clientele.Le Bon Marché / Wealthy customers from Noble Faubourg Le Printemps / Constantly changing public around the Gare St-Lazare Les Grands Magasins du Louvre / Senior civil servants around the Palais Royal and the Louvre La Samaritaine et le BHV / Labour clientele at the heart of Paris Les Grands-Magasins Crespin-Dufayel / Working class customers on Barbès Boulevard Les Galeries Lafayettes / Clientele with a keen interest in fashion on the Grands Boulevards The Bon Marché invented the client is king, or rather queen. Bourgeois women are the initial queens of this new paradise of plenty, beauty and unique objects. While they savour these new pleasures, the Grands Magasins radically revolutionise the lifestyle of all women, regardless of class. The Bon Marché in particular, and its functioning as established by Aristide, takes great steps in female emancipation during the 19th and 20th centuries. In Zola’s book “Au Bonheur des dames”, he perfectly describes the people he observed there for hours. He described the different characteristics and social classes of these women, who mingle and socialise in this new place of pleasure. The Grands Magasins are a cornerstone of modern civilisation. Like newspapers, electricity, public transport, they are inseparable from the Industrial era. But what role do they play today? Considering the number of shops that closed in the second half of the 20th century (la Samaritaine), it could be that these department stores, their impressive architecture and gigantic halls, become a thing of the past. But a number of establishments have, throughout their existence, shown a great ability to constantly reinvent themselves. They implement new business strategies, modernising the concept of the department store and creating efficient online marketing services.
With time, many stores have reduced the number of shelves, favouring home products and prêt-a-porter which remains essential. They also focus on particularities linked to their geographic location. Others, like the Bon Marché, have opted for luxury products. Department stores worldwide have shown a real determination to survive. More than simply warehouses brimming with merchandise, they remain places where people like to gather, multicultural spaces that have created their own sense of place.

 

44