208. Ville de l’excès et de la démesure

enseignants : Ido Avissar, Susanne Stacher
étudiants : Jean Paysant, Benjamin Bleirad
// Master

Le site que nous avons choisi se trouve aux Pays-Bas, pays de la démesure pour ces polders. Aujourd’hui, ces polders sont remis en cause en termes de développement par le danger de la montée des eaux. Comment redynamiser la vie et l’économie de tels sites ? Comment refaçonner un paysage et une architecture en fonction de ces notions complexes ? En suivant une pensée construite sur un mandala de concepts, d’idées, de thèmes et d’images, quatre notions-clés ont été retenues pour construire le projet : la micromacro, l’asymétrie, le hors-norme et l’excroissance. Entre nature douce et nature sauvage, sur fond de réinterprétation des notions de sublime et de beau, la « digue habitable » que nous avons imaginée apparaît comme un espace-frontière propre à développer une vision ambivalente entre des mondes qui se font écho.

We chose a site located in Holland, country of excessive polders. Today, the danger of flooding has caused these polders to be called into question in terms of development. How can the life and economy of these sites be more dynamic? How can landscape and architecture be reshaped according to these complex notions? Based on a mandala of concepts, ideas, themes and images, four key notions were chosen to design the project: micro-macro, assymetry, nonstandard, and growth. The resulting “inhabitable seawall” between tamed nature and wilderness, sublime and beautiful, is a border space in which to develop an ambivalent vision between echoing worlds.

33A

33B

33C

33D

33E