199. Troll A, plateforme pétrolière

enseignant : François Chochon
étudiants : Baptiste Chamourat, Félix Blanchardie
// PFE

Ce projet propose une réflexion sur les plateformes pétrolières. Quelles places ont-elles dans l’ère post pétrole ? La plateforme étudiée se situe au large de la Norvège, Troll A. Elle est soutenue par une base de plus de 300 mètres de haut en béton : 1 200 000 tonnes venant s’ancrer dans les fonds marins, ce qui remet totalement en cause son démantèlement. Construite dans les années 90, sa date de péremption approche. Ces conditions, sa proximité avec la côte et son caractère hors normes ont fait de cette plateforme le site idéal pour cette réflexion. Une construction dans les fjords norvégiens sur le système d’un coffrage coulissant rappelle les tours nuages d’Émile Aillaud et fait d’elle le plus gros objet jamais déplacé par l’homme encore aujourd’hui. Mais que faire de cette superstructure ? Quel programme y installer dans un « out-context » programmatique et architectural ? Le but est donc de l’utiliser comme fondation. Le site devient donc économiquement viable pour un projet d’exception : le tourisme spatial. « Après un départ en hélicoptère depuis la ville de Bergens, nous arrivons sur Troll A. À la fin d’un entraînement régulier, nous partons vers la stratosphère grâce à un ballon d’hélium. Après deux heures de voyage nous profitons de quelques minutes d’apesanteur avant de redescendre tranquillement vers la terre, la cabine suspendue à un parachute. Il n’est plus question de chute, le parachute est déjà ouvert dans la stratosphère et télécommandé, jusqu’aux abords de la plateforme… tout le monde peut donc partir dans l’espace et revenir des étoiles dans les yeux ! »

This is a project on oil rigs and their place in the post-petrol era. We studied a rig in Norway, Troll A. It is supported by a concrete base over 300 metres high: 1,200,000 tons anchored to the ocean bed, leading us to question the pertinence of its dismantling. Built in the 90s, it is nearing its expiry date. These conditions, its proximity to the coast and its non-standard characteristics make this an ideal site in imagining the future of oil rigs. A slip formwork construction in the Norwegian fjords brings to mind Emile Aillaud’s cloud towers and makes it the biggest object ever moved by man. What can be done with this superstructure? What programme can it contain in a programmatic and architectural “out-context”? The aim is to use it as a base. The site becomes economically viable for an exceptional project: tourism in space. « After leaving Bergens by helicopter, we arrive on Troll A. After receiving training we leave for the stratosphere in a helium balloon. After two hours of travel we enjoy a few minutes of weightlessness before slowly coming back down to Earth, the cabin suspended from a parachute. We aren’t falling, the parachute is already open in the stratosphere and controlled remotely until we reach the platform. Everyone can go to space and come back with stars in their eyes! »

99_AXO_DESCRIPTIVE

 

99_COUPE_LONGITUDINALE_300

 

99_COUPE_TRANSVERSALE_300

99_MAQUETTE_200_FACE

99_MAQUETTE_200_PERS

99_MAQUETTE_500_AXO

99_MAQUETTE_500_EFFEIL

99_MAQUETTE_5000_AXO

99_MAQUETTE_5000_ZOOM

99_PERS_01_POST

99_PERS_stratos3_3

99_PERS_TROLL_A-3