189. Sur face, Sous face

enseignant : Olivier Baudry
étudiante : Julie Flambard
// 1ère année

La place de la chapelle est dominée par les flux. Deux squares viennent calmer cet espace, il demeure cependant un lieu de passage. Ces squares ont une position d’îlot dans le site, en tant que surfaces vertes, au milieu d’un espace minéral. La place est marquée par deux ponts, un routier très large et un autre plus fin. Sous ces ponts cheminent trains et Euro-stars. Ces deux derniers sont reliés par un immense mur les supportant en partie. L’espace entre ces ponts se trouve en alignement avec les squares. Imaginons une grande dalle, de l’épaisseur des ponts, soutenue par le mur et un réseau de poteaux. Elle supporte alors un grand jardin partagé et se joint au square le plus proche par une fine passerelle. Cette dalle dialogue entre un espace minéral, en-dessous, et un espace végétal, au-dessus. Les habitations particulières, en duplex, auront leurs chambres, en dessous, et leur séjour, au-dessus. En dessous, les murs épais en pisé comportent la salle de bains et la chambre donnant un unique point de vue en contre-plongée sur les chemins de fer. Au contraire, au-dessus, de fines cloisons rassemblées par une enveloppe de verre, à l’image d’une serre, s’ouvrent sur le jardin partagé. Les deux espaces sont reliés par un escalier traversant l’épaisseur de la dalle. Les jeunes travailleurs auront à disposition une grande serre commune où ils pourront se rassembler et cultiver l’hiver, cette dernière est reliée par un ascenseur amenant en dessous de la dalle à une cuisine commune. Ce bâtiment appelle à une certaine indépendance, dans sa position d’îlot tout comme dans son fonctionnement général.

The Place de la Chapelle is a busy thoroughfare. Though two green squares ground the mineral space, it remains dominated by crossing traffic. Two bridges cross the plaza; one of these is a wide road over the Eurostar and other train lines. They are connected by a huge supporting wall. The space between these bridges is on the same alignment as the two green squares. We designed a slab as wide as the bridges, supported by the wall and a network of columns, on top of which is a large communal garden connected to the closest square by a light footbridge. This slab creates a dialogue between the mineral space below and the green one above. The housing units are all duplexes, with living areas on the top floor and bedrooms underneath. On this lower floor, rammed earth walls enclose bathroom and bedroom, providing a unique viewpoint onto the railway tracks below. This contrasts with the upper level, where lightweight panels in a glass envelope much like a greenhouse open onto the shared garden. Stairs provide access between the two storeys. There is a large communal greenhouse at the young workers’ disposal, allowing them to farm in winter. A lift connects it to a communal kitchen below the slab. This building, self-contained like a city block, functions completely independently.

118_COUPE_50

118_Coupe_100

118_Coupe_Site_500 118_COUPE_URBAINE

118_MAQUETTE_chambre_(dessous)

118_MAQUETTE_contexte,_dessous,_dessus

118_MAQUETTE_contexte,_vue_aérienne

118_MAQUETTE_contexte

118_MAQUETTE_salles_communes

118_MAQUETTE_séjour_(dessus)

118_MAQUETTE_vu_ensemble,_séjour_sur_jardin

118_MAQUETTEbâtiment_général

118_PLAN_100

118_Plan_BATI_100

118_plan_duplex,_50

118_PLAN_MASSE