177. Sacré Oscar !

enseignant : François Chochon
étudiants : Coralie Barthe, Félix Borel, Joseph Vincent
// 3ème année

Conçue au début des années 60 par l’architecte Oscar Niemeyer, la foire internationale de Tripoli a connu la guerre civile et s’en est trouvée meurtrie. Aujourd’hui, celle-ci se présente comme une enclave abandonnée, délaissée, et pourtant toujours préservée ; véritable cadavre exquis dessiné par Niemeyer, le site est aujourd’hui totalement inoccupé. L’idée de départ de l’architecte a été radicalisée, en essayant de recréer une bulle dans la bulle, d’opposer deux mondes. L’un est occupé par l’accumulation des objets de Niemeyer, formant une université, et l’autre se présente comme un vide, une zone de quiétude, tous deux séparés par une courbe opaque. Celle-ci accueille en son toit la plage, qui contemple à la fois le silence et la frénésie. Pour recréer de nouveaux objets, la méthode a voulu décortiquer les formes pures déjà dessinées, pour les réagencer, et créer ainsi une continuité architecturale. À la fois ironie et héroïsation, le projet se veut comme une idée complémentaire de Niemeyer, une nouvelle vie pour ce site.

Designed in the 60s, Oscar Niemeyer’s International Fair in Tripoli suffered from the civil war: today it is an abandoned, neglected and unused enclave that nonetheless remains protected. In this design we radicalise the architect’s initial concept by creating a new bubble in the existing one, like two opposing worlds. One contains an accumulation of Niemeyer’s objects and thus becomes a university; the other is a void, a place of tranquillity. The two are separated by an opaque curve with a rooftop beach that looks out onto both silence and frenzy. Our method to create new objects was to deconstruct and rearrange existing elements, thus ensuring architectural continuity. This project of both irony and heroisation aims to complement Niemeyer’s idea, to give new life to this site.

91_PERS1_2 91_PERS3 91_PERS4 91_PLAN_EXISTANT 91_PLAN_PROJET 91A_AXO