170. Le Pont des remparts

enseignant : Olivier Girard
étudiante : Maela Plougastel
// PFE

Comment pallier un manque de connexion entre le plateau haut du centre-ville et le polder bas du port
de commerce de Brest ?
Les jardins Juin et Kennedy, site de l’intervention, présentent plusieurs caractéristiques typiques brestoises : à la limite de la ville haute et de la ville basse, à celle de la ville et du port de commerce, et avec une forte déclivité, ils ont une position stratégique. Le projet est créateur de lien entre le centre-ville, la gare et le port. Un volume horizontal surgit au-dessus des remparts et se termine en balcon sur l’horizon. En miroir à cette galerie aérienne, une faille s’enfonce dans la falaise. Elle accueille une descente urbaine animée par les programmes insérés dans le socle. Un centre des arts numériques y prend place, lieu d’innovations technologiques et artistiques. Les piles de circulation verticale joignent la jetée à son soubassement. Deux flux importants se croisent sur le pont : la rue intérieure et le parcours de la galerie d’exposition. Les plateaux en plan libre sont partitionnés par les espaces servants flottant en satellites autour des noyaux de circulation. Le projet présente une situation de composition urbaine, paysagère et architecturale. Il propose au choix deux pratiques de la déclivité : une descente urbaine au cœur du terrain et une balade séquentielle au cœur du bâtiment-pont. Cette métaphore de l’identité de Brest devient un repère depuis la terre et depuis la mer.
Il est là aussi pour sublimer les remparts.

How can the high plateau of the town centre and the low polder of Brest’s commercial harbour be connected?
The June and Kennedy gardens, our site, present characteristics typical of Brest: they are strategically located on a steep slope on the boundary between high city and low, city and commercial harbour. The project creates a link between the city centre, the station, and the harbour. A horizontal volume rises above the fortifications and ends in a balcony over the horizon. This aerial gallery is mirrored by a gap in the cliff, a descent animated by programmes such as a numeric arts centre, a place for technological and artistic innovation. Vertical circulation piles connect the jetty to its base. The inside road and the exhibition gallery cross on the bridge. The open space plans are partitioned by service areas floating like satellites around circulation nodes. The project is an urban, landscaping, and architectural composition. There are 2 ways down: an urban descent at the heart of the plot and a sequential stroll through the bridge-building. This metaphor of Brest’s identity enhances the fortifications and becomes a landmark visible from land and sea.

52a C:Documents and SettingsMaelaMes documentsSkol ti-savouriezh C:Documents and SettingsMaelaMes documentsSkol ti-savouriezh C:Documents and SettingsMaelaMes documentsSkol ti-savouriezh C:Documents and SettingsMaelaMes documentsSkol ti-savouriezh C:Documents and SettingsMaelaMes documentsSkol ti-savouriezh 52h 52i 52j 52k 52l 52m 52n 52o 52p 52q 52r 52s 52t